Les règles de bases pour vendre une maison familialemai 5th, 2017

Auteur: admin

Vendre une maison de famille

En règle générale, tout le monde est libre de mettre en vente son bien immobilier et de trouver l'acheteur qui lui plait. Mais vendre sa maison de famille est un peu différent et plus problématique. Pour y voir un peu plus clair, nous allons aborder différents points sur le sujet.
Source Consortium comment vendre sa maison en france


Vente d'une maison de famille : fixer le prix

Selon le Code Civil, en France rien ne nous empêche de vendre une maison à un membre de sa famille, sauf si celui-ci est sous tutelle.
Afin d'éviter tous désaccords entre les différents membres de la famille, il est impératif de respecter quelques règles.
La plupart des conflits proviennent avant toutes choses du prix de la maison, certains héritiers se sentant désavantagés. Certains ont un lien affectif avec l'habitation de leur enfance et ne veulent s'en séparer qu'en la vendant à un prix élevé. D'autres au contraire souhaitent tourner la page rapidement et vendre à bas prix. L'indivision peut rendre ce sujet de conflit d'autant plus grave ... Dans tous les cas, une chose est simple : faire estimer le prix de la maison. Vous pouvez faire cette évaluation immobilière par un notaire ou un expert immobilier. Vous pouvez également faire venir plusieurs agences immobilières pour estimer l'habitation. Connaitre la valeur du bien et le prix du marché immobilier est indispensable pour apaiser les doutes et les tensions.

De plus, vendre sa maison de famille au bon prix va vous permettre d'éviter différents problèmes. En effet, un prix de vente très bas peut être considéré comme une donation camouflée. Vous vous exposez alors à des pénalités et le paiement d'intérêts. Le fisc veille au grain !


Vendre sa maison en indivision

L'indivision .... c'est quoi ?
Un bien immobilier dit "en indivision" appartient à plusieurs personnes possédant les mêmes droits. Chose qui, vous vous en doutez bien, peut vite être source de conflit entre les membres de la famille.
La situation idéale est que chaque coindivisaire soit d'accord sur l'action de vendre la maison familiale, et s'entendent sur un même prix. Dans ce cas là, la vente est relativement simple. Mais dans le cas où les coindivisaires sont en désaccord, une solution ne pourra être trouvée que devant le tribunal de grande instance. Une procédure lourde qui est à éviter dans la mesure du possible, sachant que le juge est libre de bloquer la vente de la maison pour plusieurs années ! Un délai qui risque accentuer le conflit au sein de la famille.